Karoo, de Steve Tesich, m’a également accompagné au mois d’août. Je l’ai pratiquement lu d’une traite tant il m’a accroché.

C’est l’histoire d’un homme qu’on aime détester : un mauvais père, un ivrogne, un sale type. Mais voilà, un jour il est frappé d’une maladie : la sobriété. Il a beau boire, se droguer, rien n’y fait. Il reste sobre. Pour palier cette affliction et sauver son honneur, il est donc obligé d’endosser le rôle de l’homme ivre (tout en ne l’étant pas).

N’hésitez pas à vous le procurer si vous aimez Roth, Easton Ellis, Russo, Bellow, etc. Une littérature américaine un peu rock’n'roll. De plus, l’édition Monsieur Toussaint Louverture est magnifique. Allez donc voir ce site

http://www.monsieurtoussaintlouverture.net/Livres/Steve_Tesich/Karoo.html